Création dans le cadre de La Bâtie – Festival de Genève du 30 août au 2 septembre 2002 à Saint-Gervais Le Théâtre (Genève)

Une exposition vivante de Esperanza López et Oscar Gómez Mata inspirée par Robert Filliou
Avec Oscar Gómez Mata et Espé López / Textes Leonardo da Vinci, Robert Filliou, Oscar Gómez Mata et Esperanza López / Voix enregistrée Delphine Rosay / Objets et installation Elena Bagazgoitia / Costumes Juncal López / Régie son Barbara Giongo / Administration Sylvette Riom / Production et diffusion Barbara Giongo

Production Cie L’Alakran, Legaleón-T, Théâtre Saint-Gervais Genève et La Bâtie – Festival de Genève

 

 

 

 

 

Au départ, le désir de faire partager les utopies artistiques de Robert Filliou (cofondateur de Fluxus et du Domaine poétique, «animateur de pensées»: 1926-1987).

A l’arrivée, un espace sans étiquette, entre coulisse et salle de musée où le public est encouragé à faire l’expérience d’un autre rapport à l’acte de création. Au cours de sa visite, le spectateur a le choix de s’asseoir, de toucher et d’écouter ou non des ready made comiques, des escarmouches pétillantes et suggestives.

Psychophonies (de psicofonias en espagnol) se dit d’un phénomène extra-ordinaire où des voix, des sons, des musiques s’inscrivent sur la bande d’un magnétophone sans qu’ils soient perceptibles au moment de leur émission. Dans Psychophonies de l’âme, Esperanza López et Oscar Gómez Mata décident de mettre en scène les petites voix intérieures, parfois inconscientes, qui nous susurrent des mots d’encouragements, des ordres aberrants et des phrases toutes faites sur l’air d’une chanson déjà entendue.